Charte

Charte Bilan de Compétences

Charte Bilan de compétences

L’association Capital Expériences exerce son activité dans le respect des droits de chaque personne.

La démarche du bilan de compétences réclame l’application des principes généraux de l’éthique professionnelle par le respect de la personne humaine, indépendance de jugement et d’action, honnêteté, neutralité, respect de la confidentialité professionnelle (articles 226-13 et 226-14 du code pénal).

– L’association Capital Expériences et le formateur veilleront à utiliser un matériel conforme, opérationnel et adapté aux besoins des stagiaires.

– L’association Capital Expériences et le formateur s’engagent à respecter les processus relatifs à la qualité de l’accueil et des formations.

– L’association Capital Expériences et le formateur s’engagent à répondre aux sollicitations et réclamations des stagiaires et à en informer dans des délais raisonnables le responsable de l’association.

Dans le cadre de son activité Bilan de compétencesCapital Expériences s’engage sur les principes fondamentaux suivants :

– Le Bilan de compétences repose sur la demande et l’adhésion volontaire du Bénéficiaire.

– Sa réalisation est soumise à la signature d’une convention.

Consentement du bénéficiaire
Un bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec le consentement du bénéficiaire, volontairement exprimé. Article L.900-4-1 du Code du Travail

Convention bilan
La réalisation d’un Bilan de Compétences est subordonnée à la conclusion d’une convention entre le bénéficiaire, l’organisme prestataire et le financeur. Ce dernier peut être l’employeur lorsque le Bilan est effectué au titre du plan de formation de l’entreprise, ou l’organisme paritaire financeur du Bilan. Article R.900-3 du Code du Travail
Cette réalisation de bilan de compétences peut être effectuée dans le cadre de contrat implicite par l’achat et la validation de l’apprenant et de l’organisme de formation sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr géré par la caisse des dépôts et consignation, contrat sous réserve du droit de rétractation de 14 jours.

– La démarche du prestataire est soumise à l’obligation de moyen. Il lui incombe de mettre en œuvre l’ensemble des moyens convenus contractuellement pour optimiser la réussite de la mission confiée correspondant aux attentes du bénéficiaire du Bilan définies en début de processus.

– Il met en œuvre des méthodes validées qu’il maîtrise et qui présentent des garanties de sérieux, d’efficacité et d’objectivité.

– Capital Expériences s’engage à ne pas sortir de l’objectif du bilan dans son recueil d’informations.

– Le bilan comportera nécessairement une phase d’investigation et de recueil d’informations, une phase d’intégration et une phase de synthèse. S’y ajoute une phase de suivi. Article 6313-4 du décret 2018-1330 du 28 décembre 2018.

L’article R900-4 du Code du Travail rappelle l’importance de la fiabilité des méthodes et techniques utilisées ayant dû faire la preuve de leur pertinence (élaborées à partir de théories validées par des pratiques professionnelles, ou par l’intermédiaire de méthodes scientifiques d’étalonnage).
(cf. circulaire du 20/03/93 du Ministère du Travail aux Préfets de Régions).

Le Bilan de Compétences doit se dérouler en 3 phases : Art R 900-1 du Code du Travail

Nature et teneur des investigations menées par le prestataire

Les informations demandées au bénéficiaire doivent présenter un lien direct avec l’objectif du Bilan tel qu’il est défini dans l’article L.900-2 du Code du Travail et le bénéficiaire est tenu d’y répondre de bonne foi.

– Il se soumet à une obligation de réserve et à un engagement de confidentialité et s’interdit de divulguer les informations qu’il reçoit.

– Il est soumis au secret professionnel.

– Il s’interdit de transmettre quelque information que ce soit concernant le bénéficiaire du bilan.

Secret professionnel – Violation (article du Code Pénal 226-13)
Les manquements constatés exposent le prestataire à des sanctions civiles ou/et pénales, suivant la nature du délit considéré.

Le document de synthèse peut être transmis à un tiers uniquement avec le consentement du bénéficiaire (point stipulé dans la convention établie par le prestataire) Art R900-4-1 du Code du Travail

– Il communique au bénéficiaire du Bilan une restitution écrite ou synthèse qui devient la seule propriété du bénéficiaire et ne peut être communiquée à un tiers sans l’accord de celui-ci.

Restitution des résultats au bénéficiaire
L’intégralité des résultats doit être restituée au bénéficiaire. Art R.900-1 du Code du Travail

Document de synthèse
Le document de synthèse est établi par le prestataire sous sa seule responsabilité et est soumis au bénéficiaire pour d’éventuelles observations, avant sa rédaction finale. Art R.900-2 du Code du Travail

Propriété des résultats du Bilan
Le bénéficiaire est le seul propriétaire des résultats et de la synthèse du Bilan.
Le document de synthèse peut être transmis à un tiers uniquement avec le consentement du bénéficiaire.
Cette disposition doit faire l’objet d’un point dans la convention établie par le prestataire. L’arrêté du 27 octobre 1992 propose les conventions types propres à cette décision. Art L.900-4-1 du Code du Travail

Un entretien de suivi à 6 mois sera effectué par Capital Expériences auprès du bénéficiaire du bilan de compétences.

Capital Expériences s’engage à respecter ces dispositions législatives et réglementaires fixant le cadre général des conditions de réalisation des prestations de Bilans de Compétences sur le plan déontologique et à faire signer ce document à tout bénéficiaire de Bilan réalisé par ses soins.

Le Bilan de compétences

– Engage le bénéficiaire dans une relation qui le responsabilise et le conduit à être acteur de son bilan

– Permet d’identifier ses acquis et caractéristiques personnelles et professionnelles

– Propose des informations sur les métiers et secteurs

– Permet d’élaborer un ou des projets professionnels définissant les stratégies d’action et axes de progrès

– Se termine par la remise au bénéficiaire d’un document de synthèse personnel et confidentiel

– Fait l’objet d’une évaluation de la qualité de la prestation

 

Aller au contenu principal